Des gestes qui sauvent l’océan !

On perçoit depuis peu un changement notable de comportement ! Il est certain que de plus en plus d’habitants portent une plus grande attention à leur déchetterie domestique. Nous sommes de plus en plus “propres” au niveau individuel et en même temps de plus en plus salissant au niveau collectif. Ce sont, en effet, les pouvoirs publics qui canalisent les sources de pollution pour les traiter. Rappelons quelques gestes simples :
Achats 
Faire attention aux produits inscrits dans les étiquettes des lessives et désherbants, pesticides… Halte aux excès de nitrates et phosphates!
Acheter de préférence les produits locaux, dont vous connaissez la provenance. Encourager l’agriculture et la pêche responsables, la pêche locale.
Formation 
Apprendre à connaître la nature, le fonctionnement des écosystèmes, la
vie des animaux, des oiseaux, des poissons est un stimulant pour mieux
agir en leur faveur.
Chaque jour, le journal donne l’indice de qualité de l’air du BAB : s’informer
et agir en conséquence.
Ramassage
Le sac de plastique lancé imprudemment, les boules de polystyrène peuvent
se retrouver dans le ventre d’un mammifère marin, ne pas le jeter à la rivière ou en mer. Ne pas jeter les cotons-tiges, les préservatifs, tampax, serviettes hygiéniques aux WC, ils se retrouvent dans les stations d’épuration ou en pleine mer.
En montagne, au bord de l’eau, en mer, à la plage, amenons une poche poubelle, un cendrier, pour y déposer nos déchets et ramener le tout au panier le plus proche.
L’huile de vidange est à récupérer dans une cuve et à remettre aux circuits
de recyclage au lieu de le verser au tout à l’égout. Les batteries ou les piles peuvent être très nocives si on les jette en rivière ou en mer.
Économie, recyclage
Pratiquer le tri sélectif : verre, plastique, matière organique, piles, métal, papiers…
Avant de jeter quoique ce soit penser à Emaüs, aux restaus du Cœur, aux associations qui redistribuent nos excédents ici ou ailleurs. Une société employant des personnes handicapées recycle les vêtements et chaussures
récupérés dans les collecteurs posés dans les parkings des Supermarchés.
Ne pas gaspiller l’eau, la lumière. Économiser l’énergie dans la vie quotidienne. Pour se laver les dents, il n’est pas nécessaire de laisser couler le robinet.
Le consommateur peut aussi encourager les produits de recyclage; le papier de cette plaquette est à base de papier recyclé. Au lieu de blanchir le papier au chlore, très polluant, on peut le faire à l’eau oxygénée.
La voiture n’est pas toujours nécessaire : le train, le bus, les voyages à plusieurs font faire des économies; le vélo en ville peut être une solution pour les plus vaillants.

Suite


Droits d'auteurs
Sommaire
Pêche  Marine marchande  Voile Produits de la Mer  Dossiers techniques Archives  Livres maritimes  Petites annonces    Histoires courtes  Recettes de cuisine  Artistes  Liens maritimes