Les mammifères marins grands témoins de la pollution de la mer (GEFMA)

"Le but de nos recherches c’est d’essayer de comprendre quel est le chemin par où passent les pollutions, qu’elles soient diffuses, micropollution, la plus nocive (les polluants comme les engrais) ou quelles soient visibles, la macropollution, (plastiques…). Les mammifères marins (cétacés, phoques…) recueillis sur les côtes landaises et basques sont de bons indicateurs du dérèglement des écosystèmes de la nature.

au sommet de la chaîne alimentaire

La chaîne alimentaire est comme un filet, elle est composée de plusieurs maillons : le corail, là où naît la vie, les algues, les planctons, les crustacés, les poissons etc. Les cétacés sont au sommet de cette chaîne alimentaire.

En effet, certains cétacés se nourrissent de céphalopodes (calmars, poulpes, seiches…) comme les Globicéphales, d’autres de poissons ou de crustacés comme les Dauphins Communs, les Grands Dauphins ou les Dauphins Bleu et Blanc. Les poissons, crustacés et céphalopodes mangent à leur tour du plancton, des algues.

Chaque maillon est important, il suffit que l’un d’eux soit défaillant pour que toute la chaîne soit en danger, comme il suffit qu’une maille cède pour que le filet se déchire. Or, les produits polluants se déposent à chaque niveau de la chaîne alimentaire.

Grands témoins de la dégradation marine

Les dauphins sont faciles à observer car ils ont la tête à fleur d’eau, ils passent sans arrêt d’une eau de surface de 16° à des eaux profondes de 8° et par conséquent véhiculent des informations sur la biologie marine.

Certains viennent mourir sur nos plages où leurs cadavres sont trouvés échoués. Nous procédons alors à des relevés et des analyses pour connaître les causes de cette mort.

Les informations recueillies sur les cétacés par l’observation de leur comportement individuel et collectif en pleine mer ou par l’analyse des anomalies discernées dans les autopsies pratiquées sur les dauphins et autres mammifères marins sont extrêmement précieux, d’autant plus qu’ils ont une durée de vie de plus de 40 ans. Ils sont le reflet de ce qui se passe dans l’océan, les témoins de la modification des écosystèmes et de la dégradation éventuelle de l’environnement.

Que nous apprennent les cétacés sur la Pollution ?

Lors des autopsies, nous constatons que :

Des sacs plastiques, des gants en caoutchouc obstruent les voies digestives.
Des parasites sont parfois enkystés
dans l’estomac, près de l’anus, ou se déplacent dans les intestins, les poumons, la trachée artère… Ce sont des familles de vers, comme les ANISAKIS ou les ASCARIS, transmis par l’alimentation ou par les autres voies.

Des polluants détectés dans la graisse et les muscles des dauphins, parfois en quantité relativement élevée dans certains dauphins.

Suite


Droits d'auteurs
Sommaire
Pêche  Marine marchande  Voile Produits de la Mer  Dossiers techniques Archives  Livres maritimes  Petites annonces    Histoires courtes  Recettes de cuisine  Artistes  Liens maritimes